AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote!



Partagez | 
 

 Conspiracy Origins [100 %]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tchaïkovsky

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 16:18

Mibu
Kyoshiro





  • Surnom : Kyo / Tchaïkovsky
  • Sex : I Like It
  • Age : 24 ans
  • Road : None, for Now
  • Origine : Japonaise





Caractère

Anormal, le mot est faible. Disons un ramassis d'impureté, de doute, de torpeur et de frustration. Décrire l'incertain n'est pas chose aisée, je ne serais pas en mesure de retranscrire exactement le gamin. Des pensées sombres, des idées bien arrêtée sur la vie et avide d'humour noir, notre jeune homme est un convertit au plaisir obscur, sans jamais prêché le Mal sur cette pauvre planète. Il connait son existence, l'accepte, mais se voit plus comme un serviteur de la noirceur humaine, déserté de toute violence, un défendeur du passager sombre trônant dans chaque être humain. Décocher un sourire du virtuose serait un exploit, si bien qu'il a reçut en héritage de ses jeunes années le surnom d'Onime no Kyo (Kyo aux yeux de Démons), en rapport au célèbre manga du même nom. La musique classique et électroniques se partage l'espace de son disque dur, supplanté par les grands classiques du 7ème art, Fight Club, Memento, Battle Royal ou encore Black Swan. Aronosky et Fincher restant bien entendu dans son top 3 des Cinéastes, pas la peine d'en connaître la raison. Seul ses pensées accompagnent ses longs voyages à l'étranger et aussi étrange que cela puisse paraitre, au vu de son statut, aucune femme n'a partagée plus d'un mois de vie commune avec notre passager noir. L'ombre est là, bien présente, masquée sous le maquillage et la fumée de cigarette, qui côtoie quotidiennement sa vie. L'esprit est complexe, la vie aussi, comment ne pas croire en la noirceur, lorsque la mesure bat un rythme lent et sombre.



Physique

S'il est l'hôte d'une profonde mélancolie, son apparence n'est en rien apparenté au mythe gothique de notre époque. Il répugne l'influence du métal et ses différents aspects, son courant de pensée n'empêche en rien la jeune star de soignée son apparence. Lorsque le rideau tombe, qu'il enlève artifice et costume scénique, il est rare de le voir apparaître autrement qu'en costume. Pantalon sur mesure, chemise, cravate, gilet, la panoplie totale. Ajoutons à cela les chaussures assortis et la longue veste en velours ou cachemire selon les occasions. On accompagne le tout d'une magnifique Lucky Strike pendu à son bec. Sans déconner, même son pyjama il a la classe à ce mec. Il n'est pas rare d'ailleurs de voir combiné à ce dernier une substance illégal nommée marijuana, pour ses effets thérapeutiques bien entendu. Mais si notre invité se déplace en grande pompe dans les différents cocktails auquel il est convié, il est rare de le voir arpenter le Nightmare dans cette tenue...

A esprit dérangé, tenue dérangeante, marquons une pause ici pour revenir sur un fait important que je ne développerais pas dans le récit. Une occupation qu'il tient pour hobby est étrangement liée à ses tenues nocturne; La Psychologie. Allez savoir, c'est surement intéressant. Toujours est-il que Rorchach à longtemps fasciné le personnage, si bien que son masque, directement tiré des Watchmen à su trouvé sa place sur le visage du jeune homme. Impossible à reconnaître une fois ses ailes aux pieds. Une veste à capuche de couleur... Sombre et, le masque cachant son identité et sa beauté. Ses cheveux blonds se retrouvent emprisonné sous ce tissus, assez respirant pour que ses yeux vairons y voit comme en plus jour, l'un bleu, l'autre... Rouge. Un véritable cliché ambulant, mais ceci n'est pas de naissance comme vous vous en doutez, mais dû à un accident de voiture subit dans sa jeunesse. L'ombre porte un masque et crache sa façon de vivre à tout ceux qui aurez croisés ses formes noirs mouvantes.




Histoire


    Tchaïkovski - Le Lac des Cygnes

    Le Dernier pas, enfin. La musique s'arrête, son souffle est rapide, son cœur bas jusque dans ses tempes, ses jambes soutiennent un corps vidé de tout sentiment joyeux, le rideau se ferme. C'est alors que gronde la foule, applaudissement, cris, hurlement, tout y est, c'était le grand final. Le rideau se rouvre sur les danseurs avec en son centre le prestigieux et désormais « génie » Mibu Kyoshiro. Le plus jeune danseur étoile du Tokyo Ballet viens de réussir une prestation qui figurera dans les livres d'histoires dédiés au monde de la danse. Encensé par la critique, adulé du public et acclamé par les jeunes filles, le jeune homme de 18 ans viens de vivre son premier sacre, lui ouvrant les portes vers un avenir plein de promesse et d'argent. Les Publicités, les sponsors, les couvertures de magazine, les plus belles danseuses, tout viens de devenir possible. Il vient de passer devant la plupart de ses pairs, aussi vieux et enterrés soient-ils, pourtant... Aucun sourire n'apparait sur son visage, pas l'ombre d'un petit rictus, ses yeux n'expriment rien, son corps n'éprouve qu'une fatigue physique tout à fait banal pour l'enchainement de chorégraphie qu'il vient de subir, alors que se passe t-il ? Un dernier petit Tchaïkovsky et le spectacle se termine. Son chorégraphe est ravit, ses compatriotes du Ballet pleurs de joie, même sa partenaire, étoile elle-aussi insiste pour participer à la beuverie en préparation. Mais pas lui.

    Le jeune virtuose n'éprouve rien de grandiloquent, après tout, il n'a fait que ce pourquoi il avait été formé. Partagé la joie du public, ses émotions... Dans quel but ?! Rien n'est plus futile. Même s'il arrive à faire passer toute sorte de chose à travers une gestuelle quasi divine, rien n'est plus simulé que ses performances d'acteurs. Les cours de théâtre auront servit à quelque chose. Il part en direction de la douche, lave son corps souillé par sa sueur et celle de ses partenaires, s'habille sans se presser d'un costume gris, salue ses camarades et prend la direction de la porte de derrière. Parler aux journalistes ne l'intéresse pas, voir sa technique et son charisme vanté par des teneurs de micro ne l'intéresse pas, seul la pale lumière de la lune semble attiré son regard. Dix longue années de travail pour en arriver là, une décennie de cours, de barre et de costume moulant, tout ça pour elle. Tout intérêt pour le classique à disparu, son art est à son paroxysme, il maitrise tout, depuis longtemps, cela l'ennuie. Sa mère, elle aussi a disparu, il y a maintenant six ans. Un virage difficile, un chauffard ivre, une voiture pas chère, la suite est banale. Un enterrement solennel, des pleurs et en derniers cadeaux, un œil injecté de sang en permanence dû à la rupture de certains canaux et la promesse de faire de la danse son métier. Il a réussit, il est même aller au delà, devenant l'une des plus jeunes étoile de la danse et le premier nippon à inscrire son nom à un palmarès détenus en masses par les européens.

    Un simple regard, un chuchotement dans la nuit, puis c'est le son d'un briquet que l'on distingue et c'est la fraise d'une cigarette qui viens éclairé l'obscurité. Une vie banale, un père travailleur, sans intérêt, dévasté par l'alcool depuis la disparition féminine de la maison. Il dira surement quelque mot aux grattes papiers, insistant sur sa fierté et sur celle de sa mère, trépassée. Une larme sera surement versée, qu'importe. Les rues sont frêles la nuit, l'air est doux, il fait bon vivre sous la lumière de la lune, plus de place à la réflexion, au silence. Il avance sereinement vers son appartement. On ne peux pas parler de manque envers sa mère, peut-être chercher t-il a comblé ses derniers souhaits, bien qu'au fond, il n'y ai jamais trop réfléchit, il était doué pour la danse, mais rien n'était plus comme avant. Plus de découverte de plaisir, de difficulté. Il était blasé par tout cela, plus rien n'enchantait sa vie. Mais ce soir n'était décidément pas un soir ordinaire. Au détour d'une ruelle, il esquiva de très peu ce qui se nomme un storm rider, il eu juste le temps de voir son sourire. Les flics lui couraient après, pauvres petits. Le choc avait été plus violent que prévu et le jeune Mibu resta planté sur ses jambes, impossible de bouger. Ce qu'il avait vu n'était rien d'autre que la manifestation physique de ce qu'on appel liberté. Pas de compte à rendre, à personne, jamais, explorer des voie nouvelles, de nouveaux plaisirs, une nouvelle vie, nocturne. Jamais le pas du jeune homme n'avait été si rapide et pour cause, tout aller changer cette nuit là...

    Zombie Zombie - Rocket Number 9 (Gesaffelstein Remix)

    Il fait nuit noire dehors, seul quelques lampadaires éclairent les rues de la capitale nippone. Une ombre rode pourtant, elle porte un masque et porte apparemment un nom, Tchaïkovsky. Nous sommes six après les derniers faits comptés. Kyo a muté, évolué vers une forme plus complète. Il a gouté à la liberté et très vite, de nouveau défis se sont offert à lui, l'apprentissage de nouvelle chose, un nouveau but. Le jours, il était Mibu Kyo, le danseur étoile le plus prisé de la planète, arpentant les plus grands théâtre, étalant son talent aux yeux de tous, travaillant avec les plus grande compagnies du monde et la nuit, il était un simple novice dans l'art de se déplacer, du moins dans les premiers temps. Durant quatre ans, ses voyages freinaient sa progression et ralentissaient sa nouvelle passion. Mais après toute ces années passé à vadrouiller de l'Europe aux USA, le jeune homme avait prit un tournant dans sa carrière de danseur, celui de chorégraphe et avait par la même occasion crée sa propre compagnie de danse, The Shadow Ballet. Tourné vers d'autres style de danse, il venait de retrouver les terres de son enfance. La nostalgie n'avait encore pas sa place ici, mais il allait avoir du temps.

    Il maitrisait les bases et de son point de vu, les combats n'étaient pour l'instant pas sa priorité. Encore une fois, cet intuitif chercha autre chose, comment marier son art et ses engins nommé Air Trecks. La question lui prit pas mal de temps et d'énergie, mais après plusieurs mois d'effort, son simple ride basique avait prit l'aspect chorégraphique et esthétiquement propre et beau. Il allait travailler dans cette voie. Il c'était mis en tête de ne pas combattre, qu'importe le rang, qu'importe les couronnes, cela ne l'intéressait pas. Mais le destin allait encore s'en mêler. Très peu conscient du danger parcourant la nuit, le jeune homme sortait comme à son habitude, en tenue de répétition, à l'aise, mais démasqué et la cigarette au bec, facilement reconnaissable pour un initié aux pratiques corporels. Ce qui devait arriver arriva. Un soir commun à tout les autres, il tomba sur une patrouille de policier qui se mirent à lui courir après. Premier réflexe du jeune homme, la fuite, quelle autre solution avait-il ? Toujours est-il que son niveau étant ce qu'il était, il s'écroula au bout d'une centaine de mètre, perdant l'équilibre. Il fut ainsi rattrapé par la police, mais pas que.

    Une homme seul était intervenu, vêtu d'une étrange manière. Avant qu'il est pu dire arabesque, son sauveur avait mis à bas ses adversaires, s'autorisant même un éclat de rire. Il c'était ensuite retourné vers notre jeune starlette et la suite fut pour le moins inattendu. La scène n'est plus très clair dans son esprit tant il c'était fait malmené et battu. Apparemment, son faux sauveur l'avait reconnu et c'était mis en tête de lui donner une leçon. Selon lui, une personne de son renom, pesant aussi lourd financièrement, faisant la une des magazines, ne comprendrait jamais le Nightmare et ne méritait pas d'y inscrire son nom. Toujours est-il que Kyo se réveilla à l'hôpital avec pour seul indice un nom, Yatano. Il lui fallut rester allongé pendant trois jours, puis quelques semaines de convalescence pour s'en remettre. Son corps bouillonnait, il n'arriver plus à rien, épuisé en permanence, invivable auprès de ses propres danseurs. La vérité, c'est qu'il avait été humilié, sa part d'ombre gratter de plus en fort les parois de son esprit.

    Il s'enferma une semaine chez lui, sans sortir. Lorsqu'enfin il se décida à mettre le nez dehors, il était tard, très tard.Il faisait nuit noire dehors, seul quelques lampadaires éclairaient les rues de la capitale nippone. Une ombre rodait pourtant, elle porte un masque et apparemment un nom, Tchaïkovsky. Son but, trouvait Yatano et lui faire payer.



    Ps: J'ai vu avec Yatano, il est d'accord ^^






H.R.P
  • Nom du personnage de l'Avatar : Hikawa [Gantz] / Rorschach [Watchmen]
  • Talent Particulier : Danseur Étoile
  • Tu aime les cornichons : Nan
  • Code de Validation : Validé par Jik' o/






Dernière édition par Tchaïkovsky le Mar 23 Oct - 18:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Watanabe

avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 16:50

NYAAAA PREUM'S !
Je sais pas si je te connais, si tu connais quelqu'un que je connais, MAIS Bienvenue *-*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchaïkovsky

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 17:10

    Non, je ne vous connais pas mademoiselle, mais je suis enchanté Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jikan

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 17:18

Un mec qu'a mis Fight Club dans ses classiques à pas besoin de fiche de préz' /nanj'déconne/

Bienvenue à toi et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Watanabe

avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 17:43

Oh l'est bien mignon 8D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchaïkovsky

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 18:48

    Jikan => Obligé de le mettre ^^

    J'ai terminé Smile J'espère que ça vous plaira

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Watanabe

avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 18:50

Un membre du staff te contactera sous les plus brefs delais concernant ton hypothetique validation. Si ça va pas, tu modifies. Sinon, on accepte les cheques et les paiements en nature

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatano

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 19:14

Validée mon cher! Mais pense a mettre un avatar!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 19:37

Bienvenuuuue o/
Au plaisr de RP ensemble maybe un jour o/

_________________

Color: #f0643e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchaïkovsky

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   Mar 23 Oct - 19:56

    Merci beaucoup ^^ Je fais ça au plus vite Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conspiracy Origins [100 %]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conspiracy Origins [100 %]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3/3.4 à la sauce Wolverine Origins...
» Color Conspiracy
» PUNISHER ( ORIGINS )
» international noise conspiracy
» Prophet aka The Capitol Conspiracy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Gear Evolution ::  Party Flood Anthem :: Présentations :: Présentations Validées :: Rang F-
Sauter vers: