AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote!



Partagez | 
 

 Jikan's Ascent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jikan

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Jikan's Ascent   Lun 22 Oct - 14:45

IDENTITY


Nom : Ikurumi
Prénom : Kenji
Surnom : Jikan, Jik', Jiji
Sexe : Trois fois par semaine
Age : 20 ans, trois mois et 5 jours
Road : Time
Origine : Japonaise

physique


« -Hey, regarde ! T’as vu comment il a trop la classe lui !
-Ouais j’le connais, j’crois qu’il s’appelle Kenji, il est nouveau dans le lycée.
-Vas y j’vais lui demander son numéro, il est trop beau !
-J’avoue ! Regarde ses yeux verts, ils sont tellement magnifiques, on dirait des émeraudes !
-Et puis ce look moitié négligé, moitié travaillé, ça lui va trop bien quoi ! »


Mon attention fut soudainement attirée quand j’entendis mon prénom. Encore des étudiantes qui devaient se chercher un copain. En passant devant elles, je lançais sans regarder :

« Désolé les filles mais j’ai déjà une copine, retentez votre chance avec quelqu’un d’autre ! »

Comment avoir la classe simplement. Le sac sur le dos, je rentrais jusqu’à chez moi à pied, esquivant les passants d’une course agile. Je me sentais un peu petit au milieu des géants anglais, avec mon mètre soixante-dix, mais c’était utile pour se faufiler dans les foules. Puis pour un japonais, j’ai une corpulence tout à fait normale ! Un mètre soixante-dix pour une soixantaine de kilos plutôt bien répartis, et quasiment que du muscle. Il faut dire que j’avais gagné en condition physique avec mes années passées à faire de l’Air Trecks.
Look décontracté, une chemise et un baggy, je me démarque encore plus de la foule de salary-men pressés en costard. La City à l’heure de pointe, ça ressemble un peu à un regroupement de pingouin, je trouve ça assez comique. Bref. Faut que je rentre dans pas longtemps moi. Ce soir j’suis de sortie !


mental


« Hahaha, ce mec est trop drôle ! Il est pas sérieux là hein ? Venez les mecs, on va lui montrer qui c’est les boss içi ! »

Pfff. J’suis encore tombé sur une bande d’abrutis. Il vont encore vouloir me faire la peau, et moi je vais devoir me défendre. Je sais déjà comment ça va finir. Même si j’en ai horreur, j’ai connu les combats du Nightmare, et tous les bains de sang que ça implique. J’suis plus ou moins rompu à la baston.
Le premier des jeunes se jette sur moi, poing en avant. Je me décale d’un pas sur le côté et l’envoie à terre. La suite est radicale. Je termine celui qui semble être le leader, laissant les autres s’enfuir. J’ai purement horreur de me battre.

« Bon les gars, la prochaine fois choisissez une cible plus faible. Il paraît qu’on apprend de ses défaites, tâchez d’en retenir au moins ça ! »

J’aime pas être sérieux non plus. C’est les adultes qui sont sérieux, moi j’suis encore jeune. Mais ma situation implique que je sois parfois amené à l’être. J’me souviens d’un combat où j’avais laissé mon insouciance de côté, du moins où j’avais essayé. Ce n’était pas ce qu’il y a de plus cool.

« Ah au fait. Là j’ai la flemme mais si l’envie me prends, je devrais être capable de retrouver vos noms assez simplement, donc essayez de pas trop vous faire remarquer. »

Flemmard mais tenace. Si j’ai décidé d’un truc, je le ferais et puis c’est tout.


HISTORY


Une histoire n'est jamais simple à écrire. Surtout celle d'un être humain. On sait quand elle commence, et encore, mais il est rare de savoir quand elle se finit. Car à la différence d'un être de papier, un homme perdure dans le souvenir des autres. Qu'importe, aujourd'hui je m’attelle à cette tâche pour le moins compliquée. Bah, après tout ça m'amuse d'écrire donc bon.

Kenji vit le jour, ou plutôt les murs blancs de la salle d’accouchement, lors d'une belle soirée d'automne. Cette saison réputée pour être l'une des plus belle alors que la mort saisi la nature, brûlant les feuilles de son orange terne. Un soir d'octobre même, le 12 pour être précis. Le mois de la fête des morts. Comme quoi, je ne l'invente pas.

Tout se passait à priori pour le mieux. Une famille aimante, assez riche pour subvenir à tout les besoins du marmot, et pas d'intention d'abandon en vue. Le pied quoi. Quelques années plus tard, arriva même la cerise sur le gâteau. Enfin, l'Asuka sur le gâteau plutôt. Une petite sœur. Quelle surprise ce fut pour le gamin qu'il était encore. Les mêmes yeux verts de leur mère, pas de doute, elle était de sa famille.

Les années passèrent toujours dans la même tranquillité. Rien ne semblait pouvoir perturber la quotidien paisible des Ikurumi. A part peut-être les semblants de querelles que les deux jeunes pouvaient bien avoir de temps en temps. Oui, il faut bien que ça se dispute des frères parfois. Cependant, lorsque l'un des parents prenait la décision de régler les choses, on voyait toujours Kenji, surnommé Ji-kun par sa sœur, prendre la défense de la petite fille. Quand bien même elle aurait été fautive. Les liens fraternels semblait très fort entre ces deux là, et je défie quiconque d'arriver à les briser un jour.

Les deux enfants avaient tout deux un domaine préféré dans lequel il se débrouillait plus ou moins bien. La jeune fille était plutôt attirée par les arts, en particulier la musique. Du jazz à la musique classique, en passant par l'électro ou le rock, la gamine appréciait et apprécie toujours tout les styles de musiques. En revanche le jeune garçon était plus sportif. Cliché je sais mais c'est à préciser. Sans être anorexique, le gamin n'était quand même pas épais.

Niveau scolaire, tout allait pour le mieux aussi. Kenji était un élève correct, pas un génie mais qui maintenait un niveau satisfaisant sans trop forcer. Je ne vais pas non plus rentrer dans le détail, premièrement parce que le but c'est pas de vous ressortir ses bulletins de notes, et deuxièmement, on en a rien à foutre. Bref. De tout les autres élèves qu'il fréquenta, une seule resta véritablement une amie : Kyoko Okuro. Il la perdit un peu de vue par la suite, la faute aux nombreux déménagements de la demoiselle.

Cependant toute les bonnes choses ont une fin. En l’occurrence, la fin de l'insouciante jeunesse du désormais adolescent pris fin de manière tragique. Oui, un accident de voiture, c'est pas ce qu'il y a de mieux pour fêter ses 14 ans. Qui plus est, quand le cadeau est de voir s'effondrer son monde tout beau tout rose devant soi. Je m'explique. La famille partait joyeusement fêter l'anniversaire du jeune gars, quand un tokyoïte un peu trop pressé percuta violemment la portière, du côté d'Asuka. Ça peut sembler un détail mais c'est plutôt important. Les deux parents décédèrent sur le coup. L'état de la sœur n'était guère plus réjouissant.

On les transporta à l’hôpital le plus proche en urgence. Le jeune homme ne s'en était sorti qu'avec des égratignures et une vilaine balafre sur l'épaule droite mais semblait très affecté moralement par ce qui arrivait à sa sœur. Le verdict fut simple. Elle était dans le coma. Le choc de l'annonce venait de déstabiliser complètement l'adolescent. De plus elle avait une jambe dans un sale état et risquait de ne plus pouvoir marcher. Pour permettre à Kenji de se reposer, on s'empressa de le confier à sa tante. La sœur de sa mère l'accueillit à bras ouvert. Mais cela ne l'empêcha pas de pleurer toutes les larmes de son corps. Considérant que rien de plus triste ne pouvait arriver, il se jura de ne plus jamais pleurer. A ce jour, il n'a jamais rompu sa promesse.

C'est pendant cette période que le caractère du futur adulte se forgea le plus. Tout d'abord ses ambitions. Il ne souhaitait pas revoir sa sœur dans cet état. Il ne reviendrait que lorsqu'elle se réveillera. Cela pouvait prendre des années. Il s'en fichait. Sa détermination ferait le reste. Mais il ne souhaitait plus être quelqu'un de « banal ». Il décida de s'essayer à la musique, en souvenir de la gamine qu'elle était. Après avoir essayer plusieurs instruments sans succès, il trouva son bonheur quand il toucha des platines de deejaying. Il venait de trouver son bonheur. Ce fut un échappatoire et une source de réconfort pendant bien longtemps. Jusqu'à ce que son oncle et sa tante en ait marre du vacarme désormais quotidien et lui supprime. A partir de là, commença un conflit entre lui et ses « parents » de substitution.

Qui prit relativement fin lorsque Kenji s’intéressa à l'Air Treck. Le nouveau sport à la mode. Ses économies toute récentes lui permirent de s'acheter une première paire rapidement. Et un monde nouveau s'ouvrit à lui. Un monde qui ne vivait que la nuit : le Nightmare.
Ce fut une sorte de renaissance, de seconde vie. La sensation fut des plus agréable. Bien sur, Kenji ne prit pas le risque de tenter de voler dès ses premiers pas, bien que l'envie soit présente. Trop prudent ou pas assez téméraire. Il ne tarda pas à succomber au désir cependant. Un mois plus tard, il se lançait et défiait plusieurs riders. Une ascension plutôt rapide mais qui stagne depuis. Faut dire que le jeune homme n'a pas eu que ça à penser. Mais j'y reviendrais.

Le Nightmare lui en avait fait voir de belle en très peu de temps. Des hauts et des bas comme on dit. L'un des meilleurs moment reste la création des Every & Anything, consécutivement à sa première défaite. Il en devint le principal soutien de celle qu'il surnomme amicalement « Cap'tain ». La bande de joyeux lurons lui fit vivre quelques bon instants. Ils avaient fait leur place mine de rien. Ils n'étaient pas forcément puissants, mais pas non plus prêt à se laisser marcher dessus. Deux rois avaient fais les frais de cette détermination et avaient pu en jauger la force. Il y eu aussi des jours moins roses, ou plutôt tachés d'hémoglobine je dirais. Le monde de la Nuit révéla son côté sanglant, accompagné de son lot de meurtres et autres choses moins joyeuses encore.

Une chose merveilleuse vint malgré tout éclaircir cet horizon bien sombre. Assez soudainement, il rencontra son premier amour. Un joli quiproquo leur tint lieu de première rencontre. Suffisamment rigolo pour que j'en rigole encore aujourd'hui. Puis il ont continués à se voir. Au fur et à mesure, les choses se sont faites. Le charme à agit et le couple vit maintenant ensemble dans un petit appartement sur Ueno.

Voilà la situation. Je ne vous pas un dessin, même avec toute les galères de la vie, les deux amoureux vivaient dans le bonheur. Jusqu'à ce que le monde se casse la gueule. Je passe sur l’ascension du parti anti-riders qui arriva à la tête du gouvernement nippon et le chaos qui s'en suivit dans le Nightmare. De toute façon Kenji était déjà parti. En tant que second d'une team assez influente, il était sur la liste des cibles prioritaires.

Instinct ou fuite, il avait pris un billet pour Londres. Officiellement il était là-bas pour terminer ses études. Officieusement, il se cachait dans l'espoir de pouvoir revenir un jour. Ce qu'il fit quand son senseï et ami, Nero, le rappela. Un projet de rébellion s'était monté durant l'absence du Time rider, mais ils manquaient encore de gens motivés. C'est ainsi que deux ans après son départ, Kenji revint au Japon. Il retrouva ses amis ainsi que sa copine avec joie. Mais maintenant il fallait se relever.

Il fut de ceux qui participèrent aux combats. L'armée se dressait contre les riders mais il furent vite mis en déroute après la mort du président. Ne dit-on pas que pour faire tomber un groupe, il suffit de tuer le chef ? Les initiateurs de la rébellion étaient intouchables, bien trop puissants pour les non-ailés. Ce fut donc l'état qui succomba. Et le monde de la Nuit retrouva sa place. Très vite, les riders encore cachés resurgirent et la vie reprit son cours. Les murs se retrouvèrent couverts de marques de roues et les toits envahis.

Pour finir sur une anecdote comique, le jeune homme tire son nom de rider d'un surnom donné par sa sœur. En effet, dans ses jeunes années, la petite Asuka appelait son grand frère Ji-kun. Il n'en fallait pas plus pour que Kenji, Time Rider, choisisse Jikan comme surnom.



Cependant, l'histoire n'est pas finie ;
Mais la suite, je ne la connais pas.
Seul le futur nous guidera.
Qui de la victoire ou de l'oubli,
Triomphera du monde de la Nuit ?
Aujourd'hui, un an est passé.
Sur les murs, on peut voir le temps passé.
Journées ensoleillées et enneigées,
Hommes libres ou enchaînées,
Qu'attend-t-on pour se réveiller.



HRP


Nom du personnage de l'avatar : Noctis - FF XIII / Yoshino Takigawa - Civilization Blaster
Talent particulier ? J'sais louper des pâtes.
Tu aimes les cornichons ? J'préfère les moules.
Code de validation : C'est moi qui l'ai écris le règlement xD


Dernière édition par Jikan le Mar 13 Nov - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jikan

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: Jikan's Ascent   Mar 6 Nov - 22:39

Fiche terminée, à vous les studios o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisane M. Ayame

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Jikan's Ascent   Mar 6 Nov - 23:06

    VALIDE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jikan's Ascent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jikan's Ascent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ANIME] Eve no Jikan (Time of Eve)
» [OAV] Iblard Jikan
» Hagane no Jikan [13+]
» Eve no Jikan (time of eve)
» [AMV] Point Of Ascent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Gear Evolution ::  Party Flood Anthem :: Présentations :: Présentations Validées :: Rang D-
Sauter vers: