AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote!



Partagez | 
 

 Lucy's return.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Lucy's return.    Sam 20 Oct - 17:28






Nom : Iwazawa
Prenom : Lucy
Surnom : Lu'
Sexe : Moule
Age : 22ans
Road : Ring Road
Origine : Japonaise








Physique





    Même en 2 ou 3 ans, il ya des choses sur lesquelles Lucy à pas pu changer, quoi qu’a la rigueur, elle aurait pu se teindre les cheveux, mais non. De fait, Lucy frôle toujours à peine 1m58, et pèse environ dans les 45kg. Elle a un peu maigri, mais n’est pas devenue rachitique (bon, elle à frôlé l’anorexie au début, mais juste frôlé, et elle a regrossi depuis), elle a même perdu un peu de poitrine, mais reste tout de même au dessus de la moyenne en taille de poitrine, surtout au Japon.
    Ses cheveux châtains/roux ont un peu éclairci en poussant, mais pas trop, lui faisant surtout des mèches plus claires qui s’entremêlent aux cheveux plus foncés, et ils lui arrivent maintenant au milieu du dos environ. Elle n’a plus de frange, juste une sorte de mèche, qui lui passe sur le front, et qu’elle est souvent obligée de repousser du bout des doigts.
    Ses yeux n’ont pas changé non plus, en forme d’amandes, assez grand, au regard pénétrant, mais dérangeant, et captivant à la fois, son œil droit étant un beau vert émeraude, et l’autre gris acier.
    Sa bouche n’est pas très grande, même lorsqu’elle s’étire en sourire, et son visage c’est un peu affiné, laissant la petite fille garçon manqué pour en faire une très belle jeune fille.
    Des épaules étroites, un buste fin, la taille un peu plus marquée qu’avant à cause de sa perte de poids, et les hanches qui sorte du coup un peu plus, sans être très larges pour autant. Des cuisses et des mollets fins, de jolis genou quoi que couvert de pas mal de cicatrices due à sa pratique toujours intensive du skate, sans protections bien entendue. Des chevilles et des pieds fins terminent ses jambes apparence fragiles, mais seulement d’apparence. Ses bras aussi sont fins, mais comme ses jambes, leur fragilité est seulement une apparence, surtout pour ses mains et ses doigts qui sont longs et assez fins, comme quoi, même physiquement elle est faite pour le tuning.
    Sa garde robe à beaucoup changé depuis 2ans, surtout qu’elle partie en laissant quasiment toutes ses affaires au Japon, donc elle a du racheté quelques trucs en arrivant au US. C’est surtout en France et en Angleterre que sa garde robe à subi une grande révolution. Elle est maintenant « peuplée » de choses assez diverses, mais beaucoup plus féminines qu’avant, et qui la mettent très bien en valeur. Elle a aussi appris à se maquiller, chose qu’elle fait ou non en fonction de son envie du jour.






    Mental





      Les expériences changent les gens. Même si leur fond reste toujours le même, c’est le comportement qui change, et leur façon de voir les choses. C’est le cas de Lucy, elle-même ne peut pas le nier, elle restera toujours de nature gentille, et empathique. Même si maintenant, elle n’est plus la même gamine, qui se laisse marcher sur les pieds. Elle est surement devenue encore plus lunatique avec le temps, mais à arrêté d’essayer de faire semblant que tout vas bien, lorsque les choses vont mal. Ses sentiments se lisent très bien sur son visage, mais pourquoi faire semblant ? C’est idiot de ne pas pleurer quand on en a envie, de se forcer à ne pas rire, ou de ne pas laisser éclater sa colère.
      Lucy a aussi arrêté de croire que tout le monde à un bon fond. Elle a arrêté de se faire des illusions sur le monde qui l’entoure, et l’analyse avec un autre œil, un œil qui se demande qui est fiable. Elle a développé assez fortement son instinct, pour savoir si elle peut se fier au gens ou non. Etre une tuneuse lui à facilité les choses, et elle arrive en sentir facilement l’état d’esprit dans lequel est les gens quand elle les rencontre.
      Elle a beaucoup perdu l’espoir, mais elle essaye tout de même de rester positive, car le fatalisme est tout ce qu’elle a toujours détesté. Elle ne croit pas au destin, les choses ne peuvent à être écrite à l’avance, sinon on serait tous des pantins manipulés, mais elle croit volontiers à la chance. Même si elle manque d’espoir, elle continue à avoir envie de croire que les choses peuvent toujours s’améliorer. (D’ailleurs si ce n’était pas le cas, elle n’aurait pas accepté d’aider Yatano quand il lui à demandé.)
      Socialement parlant… Elle a plus du tout ce mal qu’elle avait avant à aller vers les gens, et parait à la fois plus accessible aux gens, mais tout en sachant garder ses distances de sécurités. Au passage, elle a largement perdu en pureté et innocence pendant 2ans et quelques. Son voyage et surtout son passage en France l’as fait devenir beaucoup plus féminine qu’avant aussi il faut dire.






      Histoire





        La base.

        Lucy est née au Japon, de deux parents Japonais, vers la fin de l’année, un 1er novembre exactement. Elle a commencé sa vie comme toutes les gamines de son âge, à l’école, puis au collège. C’était alors un véritable petit garçon manqué, passionnée de skate, et qui avait énormément de mal à ce faire des amis. Ses parents ont divorcés lorsqu’elle avait environ 13ans, son père ayant décidé d’officialiser sa relation avec sa secrétaire, laissant Lucy et sa mère vivre seules, un peu comme elles pouvaient.

        Elle a commencé à faire un peu d’Air Treck vers cet âge là, alors que sa mère rentrait assez tard du travail le soir. C’est à cette époque qu’elle est plus ou moins entrée dans le monde du Nightmare. Ou bien, disons plutôt qu’elle le frôlait sans jamais y entrer vraiment. En entrant au lycée, ça parlait D’AT partout, mais ça se taisait dès que quelqu’un passait à coté. Tout le monde parlait du Nightmare, tout le monde en avait envie. D’y entrer, d’en faire partie. Lucy, elle, aimait bien rider, mais finalement, ça ne l’excitait pas autant que les autres. Il y avait autre chose, quand elle ridait, qui l’attirait bien plus que le fait de rider en lui-même. Cette sorte de mélodie qu’elle entend à chaque fois qu’un rider passe, une mélodie plus ou moins bien accordée, mais qui change à chaque fois.
        Et c’est là que tout commence.

        Le début.

        Alors que tout le monde rêve de voler, Lucy rêve de comprendre ces mélodies, de les embellirent, les harmoniser. Elle a fini par comprendre que ce son est celui que fait les Air Treck. Elle a environ 14ans lorsqu’elle se met à bricoler des ATs, assez naturellement, sans se poser de questions. Les choses lui paraissent simples, logiques. Elle fini par arrêter de rider, pour se concentrer uniquement sur le tuning, sans savoir ce que c’est. Elle n’est pas encore allée assez loin dans le Nightmare pour rencontrer d’autres tuneurs.

        C’est en aidant un rider par pur hasard, que sa vie va basculer. Alors qu’elle pensait juste aider un type ayant eu un accident, en réparant et améliorant ses ATs, elle se fait repérer par une ancienne Link, une tuneuse qui voit en elle le futur du tuning. C’est cette tuneuse qui va finir l’apprentissage de Lucy. Lui apprendre les ficelle du métier, les recoins du Nightmare, les détails sur les roads, lui expliquer l’harmonisation, lui parler d’Axis, et surtout, l’entrainer, encore et encore. Lucy dépasse les espérances de l’ancienne Link avec brio. Elle est d’une rapidité époustouflante, elle sait, elle voit les choses d’une manière différentes, elle les écoute, et elle crée, ajuste, répare, instinctivement.
        Mais l’ancienne Link disparait un jour brusquement. Lucy sait alors qu’il est temps pour elle d’entrer véritablement dans le Nightmare.

        Le Nightmare.

        C’est un soir comme un autre que Lucy rencontre Shikyo pour la première fois. Elle ne sait alors pas grand-chose des relations humaines, malgré ses 18ans. Elle ne connait que le tuning, et Shikyo lui frappe en plein cœur, sans qu’elle le sache. Sans le savoir et surtout sans le vouloir, elle le blesse profondément, et en fera son pire ennemi.

        Puis elle fit énormément d’autres rencontres. Des dizaines de riders, de tuneurs. Semitsu, par accident, dans la tour de Tokyo, restera celui dont elle aura été le plus proche. Puis Sam. Sam, ce tuneur génial, avec qui elle va fonder sa team, Pledge Host, la première team de tuneur depuis des années. Team qui va devenir célèbre, grâce à elle, a Sam, à Leype, et à tous ceux qui les avait rejoints, dans leur obsession d’Axis.

        En à peine 1 an, Lucy est devenue l’une des tuneuse les plus renommée de Tokyo, et même du Japon. Mais les choses ne se passent jamais comme on le souhaiterait. Malheureusement. Alors que Pledge Host est une des teams les plus influentes du Nightmare, Shikyo crée se propre team de tuneurs. Death Requiem. La team qui va s’opposer radicalement à Pledge Host. La guerre entre tuneurs commence alors.

        Le début de la fin.

        Première bataille, Axis. Mais Lucy gagne. Evidement. Shikyo ne peut pas manier Axis. Lucy est la seule qui le peu. Lucy et Pledge Host font des miracles avec Axis. Ils ne font plus qu’un. Lucy est la reine qui réveille Axis, mais c’est Pledge Host entière qui tune. Axis, n’est pas une régalia pour une seule personne, c’est la régalia qui lie les tuneurs.
        Mais la rage de Shikyo ne fait qu’augmenter. Il tente plusieurs fois d’éliminer Pledge Host. Une armée de robot, et surtout, le Let’s Ride, base de Pledge Host, qui part en fumé et en débris. Tout le monde manque d’y passer. Toute la team. Cette fois, Lucy ne peut pas le laisser passer. Il faut terminer cette guerre. Mais elle le regrettera toujours. Alors qu’il essayait de lui volait Axis, Lucy s’en servit. Pour la dernière fois, Lucy s’uni à Axis, et Shikyo en subit les conséquences. Elle eu alors un vide en elle, immense, quand elle comprit qu’il allait mourir. Et c’était elle qui l’avait tué.

        La fin.

        Persuadée que Shikyo était mort, Lucy ne resta que quelques jours à Tokyo. Elle n’avait plus qu’une envie, c’était de partir, partir très loin. Axis, elle n’en voulait plus. Cette régalia avec qui elle était liée, elle la cacha, l’enfouit très loin. En espérant que les tuneurs trouvent autre chose comme régalia. Axis était finie. Il ne fallait pas l’utiliser.
        Lucy dissolu aussi Pledge Host. Sans donner plus que de vagues explications. Il fallait que les autres repartent sur un nouveau pied. Sans elle. Comme Semitsu. Elle abandonna tout, ceux qu’elle aimait, cette ville, son pays. A 19ans, Lucy fuit. Elle fuit Axis, elle se fuit elle-même. Elle fuit les sentiments qu’elle a découverts en tuant Shikyo. Cet amour qu’elle ressentait pour lui, sans s’en rendre compte.

        Entre-deux.

        Lucy ne reste jamais longtemps au même endroit. Elle essaye d’oublier, d’oublier, son nom, qu’elle ne donne plus, mais son passé reste en elle, toujours. Elle continue de tuner, partout ou elle passe, c’est toute sa vie, le tuning. Elle commence par faire le tour des Etats-Unis, où l’Air Treck n’est pas toujours interdit. Elle y fait beaucoup de rencontre, de tuneurs, de riders. Puis elle part en Europe, quand elle se rend compte que les gens commencent à parler un peu trop d’elle. Ils l’appellent Lu’. Sur internet, ou même en ville, les gens commencent à la connaitre. Alors elle part. Quand elle arrive en France, ça fait bien un an qu’elle est partie du Japon. Elle n’en a plus aucunes nouvelles, et n’en cherche pas. Elle ne sait rien de ce qui est en train de s’y passer. Elle reste environ 6 mois en France, elle en fait un peu le tour, mais reste surtout à Paris, où le réseau de rider est plus important que dans le reste du pays. Mais, la mondialisation oblige, même dans le Nightmare, elle comprend, peu à peu, en même temps que le reste du monde, qu’il se passe quelque chose au Japon, qui était le cœur du Nightmare, et qui est en train de s’effacer. Alors que « Lu’ » devient de plus en plus connue en France, elle n’en part que lorsque plusieurs tuneurs lui demandent de devenir la chef de leur team. Elle fait un break d’environ 2 mois en au sud de l’Espagne, au bord de la mer, puis part en train pour l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, dont elle fait le tour, sans donner son nom. Ça fait maintenant plus de deux ans qu’elle est partie du Japon. Lucy finie par s’installer à Londres, après avoir fait le tour du Royaume-Uni. Elle devient serveuse dans un joli restaurant japonais, et tune la nuit, en essayant de rester incognito. Elle vécu environ 6mois comme ça, continuant de se faire appeler Lu’, sans que personne ne se doute de sa véritable identité. Ou de son ancienne identité. Elle savait que le Nightmare allait de plus en plus mal au Japon, par les infos, par internet, et surtout par ce qu’elle entendait dans le Nightmare Londonien. Mais elle ne ressentait plus vraiment quelque chose maintenant. Peut-être des légers regrets. Et une très légère inquiétude. Mais elle essayait de l’effacer dès qu’elle apparaissait.
        Alors qu’elle pensait avoir réussi à se faire oublier, à commencer une nouvelle vie, à être quelqu’un d’autre, une nouvelle arriva brusquement un matin, sans prévenir. Rien ne se passe jamais comme on le voudrait. Ou comme on fait semblant de le vouloir.

        Le retour.

        Une nouvelle, ou plutôt un appel. De quelqu’un qu’elle connaissait bien. Quelqu’un qui avait réussi à la retrouver. Mais comment ? Alors qu’elle avait si bien effacé les traces derrière elle. Yatano. Mais pourquoi ? Le Japon est dans un état critique, et ils ont besoin d’elle. D’elle et de personne d’autre. D’elle qui sait réveiller Axis. Mais elle s’est juré de ne plus jamais utiliser Axis. Plus jamais.
        Pourtant, Yatano réussi à la convaincre. Il lui expliqua tout. Surtout ce qu’ils appelaient The Nightmare Rebirth. Et elle finie par accepter. Le premier vol la ramena à Tokyo. Elle y retrouva tout de suite Yatano, et partie tout de suite après chercher Axis. Elle le retrouva exactement là où elle l’avait trouvé. Comme si Axis l’attendait. Elle passa quelques jours à la modifier, à la bricoler, à la régler, pour qu’elle joue exactement la bonne mélodie. La mélodie qui ferait s’envoler la ville de Tokyo.
        Après le fameux jour du Nightmare Rebirth, les mentalités changèrent. Grace à l’idée de Yatano, le pays se retourna contre le gouvernement, qui fut changé. Et l’Air Treck reprit sa place normale.
        Les régalias restaient introuvables, mais il était temps pour les riders d’écrire une nouvelle page de l’histoire. Quand à Axis, Lucy la refit disparaitre. Comme pour les riders, les tuneurs aussi devaient commencer une nouvelle histoire. Et elle serait là pour les aider, et aider Yatano à ce que le Nightmare ne refasse pas les mêmes erreurs.






        HRP





          Nom du personnage de l'avatar : Dessin par Yuumei sur DA
          Talent particulier ? S'endormir un peu partout très vite!
          Tu aimes les cornichons ? Graaave <3
          Code de validation : Validé par Lucy (LOL)





          _________________

          Color: #f0643e
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
           
          Lucy's return.
          Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
          Page 1 sur 1
           Sujets similaires
          -
          » Les autres livres de Lucy Maud Montgomery
          » Le retour au pays natal (The return of the native)
          » Autour de Lucy [Luke]
          » Livre : Return to the Hundred Acre Wood
          » [Echotrooper] Return Good for Evil

          Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
          Air Gear Evolution ::  Party Flood Anthem :: Présentations :: Présentations Validées :: Tunneurs-
          Sauter vers: