AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote!



Partagez | 
 

 Pardonnez moi [Pv Miyako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aivy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 31/01/2013

MessageSujet: Pardonnez moi [Pv Miyako]   Mar 12 Mar - 12:10

Aujourd'hui, je remontais sur mon cheval. Ma première expérience avec mes rollers m'avait quelque peu traumatisé et depuis une semaine je ne voulais plus remonter dessus. Tous les jours je les regardais et je me disais qu'il serait plus pratique de découvrir la ville avec eux aux pieds mais j'étais totalement bloquée à l'idée de les remettre. Je me souvenais de l'état de l'un des rollers de Zan et je me disais que je ne pouvais pas risquer à nouveau de me faire tuer. Alors je partais sans. Or, ce raisonnement était totalement illogique même pour moi-même. Je risquais autant de me faire tuer avec que sans. Il n'y avait pas de corollaires entre mes rollers et un quelconque risque de mort. Je n'allais pas mourir juste parce que je les mettais mais je n'y pouvais rien j'avais une sorte de blocage qui me paralysait dès que l'idée de les mettre m'effleurait l'esprit. Or, quand on tombe de cheval il faut remonter de suite afin de ne pas en développer une peur phobique. J'avais déjà trop tardé il fallait que je remonte sur mes chevaux personnels.

Je restais chez moi le matin, regardant mes rollers si particuliers, les dévisageant presque et discutant à haute voix avec moi-même. Finalement, il fut l'heure du déjeuner avant que je ne réussis à sauter le pas aussi je dus aller manger et abandonner l'idée de les mettre avant midi. Quand je revins dans ma chambre, je me dirigeais vers eux d'un pas décidé, je les pris et je les mis dès que je fus dans l'entrée. J'essayais d'y penser le moins possible afin de ne pas avoir peur et finalement je sortis de chez moi en roulant. Très vite je repris confiance en moi-même même si la première traversée de route me fit grandement stressée. Au final tout se passait bien et je me mis très vite à aller beaucoup plus vite. Je me sentais libérée de pouvoir à nouveau rouler.

J'avais commencé à patiner très jeune. En vérité, j'avais débuté par le patin à glace sur la grande patinoire de ma ville. J'avais appris avec père qui me louait un pingouin sur lequel je me tenais afin d'avancer. J'y pris très vite goût e dès que je fus en âge je pris des cours de patinage artistique. J'ai donc un style de patineuse artistique quand je roule ce qui peut sembler un peu étrange de l'extérieur. J'en fis pendant très longtemps et même encore maintenant, je jonglais entre le patinage et les rollers. Un jour, je tombais sur des rollers dans un célèbre magasin de sport à fond la forme et je me dis qu'il serait peut-être agréable d'en faire quand je ne peux pas patiner à cause du trop beau temps. J'en demandais à mon père et mon souhait fut exaucé rapidement puisque mon anniversaire était un mois après que je l'ai demandé. Je reçus ma première paire de roller à l'âge de 8 ans et 12 ans plus tard j'aimais toujours autant cela. Il aurait donc été dommage que je me bloque quand c'est presque une passion.

Je déambulais un peu jusqu'à arriver à un skatepark. Je regardais des gens s'entraîner. La plupart avait beaucoup de classe, des styles très différents: du plus agressif au plus gracieux. Il y avait aussi des débutants et cela se sentait mais ce n'était pas dérangeant apparemment. Les personnes qui étaient là avaient l'air de toutes se connaitre. Aussi je n'osais pas rentrer, ma timidité naturelle reprenant le dessus. Je m'imaginais mal interrompre leur rencontre amical. Aussi je continuais tranquillement ma route pour arriver sur une place sur laquelle il y avait seulement quelques personnes. Je me décidais alors à m'entraîner autour de la fontaine. Je reculais en essayant de lever une jambe pour une fois que j'étais en pantalon mais j'eus du mal à rester longtemps. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas entraînée et j'avais un peu perdu de mon niveau. Heureusement ma souplesse n'avait pas trop pâti de ce manque d'entraînement.

Alors que je roulais en marche arrière je ne remarquais pas qu'un ballon tiré de plus loin était sur ma route. Je trébuchais et me retrouvais sur les fesses après avoir percuté une jeune femme. Je devais vraiment avoir l'air ridicule. Je me relevais en prenant appuie sur la fontaine afin de m'aider.


-Veuillez me pardonner de vous avoir heurté. Je suis sincèrement désolée. Je n'avais pas vu qu'il y avait un ballon derrière moi et mes rollers se sont pris dedans. Sincèrement pardon. Vous hais-je fais mal ?

J'espérais qu'elle ne m'en tiendrait pas rigueur. Les petits garçons qui jouaient avec leur ballon vinrent vers moi pour s'excuser de leur ballon perdu. Je leur dis que ce n'était pas grave et je leur souris. Ils repartirent et mon attention se reporta vers la jeune femme à laquelle je souris.

_________________


Je veux devenir adulte et découvrir la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pardonnez moi [Pv Miyako]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sardou, Romain] Pardonnez nos offense
» Monsieur est difficile dans ses critères, pardonnez-le et aidez-le :P
» [MANGA/ANIME] - Ef - a tale of memories/melodies -
» EF – A tale of memories
» Débat : maître et élève... dans la vie réelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Gear Evolution ::  Tokyo :: Shiodome - Daimon :: Place du Mistral-
Sauter vers: