AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote!



Partagez | 
 

 Yatano's Wing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yatano

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Yatano's Wing   Sam 20 Oct - 15:05






Nom : Sumato
Prenom : Musha
Surnom : Yatano
Sexe : Dur
Age : 24 ans
Road : Wing (Niflheim)
Origine : Sushi's Eater







Physique





    « Yatano? Mais c’est trop mon idole ! Avec ces cheveux bleus il a trop-la-classe ! En plus il est grand, j’ai lu dans un magasine qu’il mesurait un mètre soixante-dix-sept et qu’il était verseau ! Moi je suis Taureau t’imagines?! C’est E-NOR-ME ! En plus il est pas trop musclé juste ce qu’il faut ! Et d’après les rumeurs, c’est tout aussi bien musclé en bas si tu vois ce que je veux dire ! =P. Ouais en plus j’ai son numéro, c’est mon prof de psycho ! Il est juste trop doué quoi, j’comprend rien du tout à ce qu’il raconte mais j’adore l’écouter avec sa voix suaves de loveur, il est juste trop craquant ! Et d’ailleurs j’ai même vu que ses yeux étaient bleu turkwase ! C’est E-NORME ! Bref, ce mec il est juste trop bien ! Peut-être un peu trop pâle au niveau du teint mais bon on peut pas tout avoir ! Il est tellement beau….» Et bien merci Pauline pour cette sms qui m’a franchement fait plaisir, je me suis permit de le lire à toute la classe au cas où il y aurait d’autres personnes dans ton genre… Turquoise c’est T-U-R-Q-U-O-I-S-E… et non c’est bleu saphyr mais merci tout de même, j’espère que mon interprétation de pouf vous a plus ! Sur ce on reprendra notre cours sur…





    Mental





      MR.Sumato? C’est un dingue ! Il est complètement frappé du cerveau ce prof ! L’autre jour, on a refuser à sa classe l’accès à la salle de percussion, bah vous savez ce qu’il a fait? Il a dit à sa classe de frapper sur les murs des couloirs et sur nos fesses pour faire du bruit ! C’était juste épique, il a trop de l’imagination pour tout en faite. La moindre emmerde, il la transforme en une expérience de ouf ! Bon ca empêche pas qu’il peut être lourd des fois, mais pour le reste du temps, il est au top, puis, il a la vanne hyper facile et ça c’est classe ! Après niveau passé et tout j’en sais rien, mais en tant que prof, je crois l’avoir jamais vu en colère… Pensif ouais, ça arrive souvent qu’il se calle quelque part pour réfléchir ou quoi, mais bien souvent quand il sort de sa torpeur alors là c’est une vraie tempête ! Un mec vraiment bien… Un prof que je garderai en mémoire toute ma vie y’a pas que de doute ! HEY ! J’vous ai raconté la fois où il est allé dans le vestiaire des filles pour prendre des phnraoiarh !!!!
      - PUTAIN TA GUEULE KIRO ! Euh y plaisanté ! Vous travaillez à quel magasine? L’inspection de l’éducation nationale haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ! Moi Mr.Sumato? NAAAAAAN, allez voir dans le bureau du directeur je suis sûr il y est ! Bye !
      - HEY ! Monsieur Sumato vous allez où?
      - MAIS PUTAIN TA GUEULE !





      Histoire





        Écrire l’histoire d’une vie est aussi complexe et chiant qu’écrire son propre testament. Il faut se rappeler de tous les éléments qui ont fait que nous sommes ici à cette heure précis. Un philosophe a dit que chaque actes de nos vies influes sur le destin du monde, dans mon cas, je dirais que c’était doublement vrai. Et cette histoire, comme beaucoup d’histoire commence par une tragédie qui marqua mon âme d’une envie de jouir de la vie chaque jours…

        Elle s’appelait Taeli, elle était le premier amour d’une vie déchiré par le manque de fric et les problèmes scolaires. En d’autres mots, elle était l’ange qui devait me sortir de la merde noir dans laquelle je pataugeais depuis des lustres. Et même si la vision de son père la violant avait brisé tous mes rêves, ni la vu de ses tripes misent à l’air par ce dernier, ni le fait qu’il me laissa dans une benne à ordure suffit à tenir cette promesse. Elle était morte, mais m’avait redonné la vie, et ceux à travers l’espoir de vivre chaque moment comme le dernier. Son père creva deux ans plus tard, empalé sur le porte drapeau de son corps d’armé qui avait nettoyé toutes les preuves. Un général accusé d’inceste ne serait qu’une pierre de plus dans ce manque de confiance de la population envers le gouvernement. Et à l’époque, en vu du manque de bon résultat de ce dernier, il ne fallait absolument pas que d’autres tâches noirs viennent s’ajouter à un problème déjà bien noir : Les Stormrider.

        Deux ans, c’est en effet le temps qu’il m’aura fallu pour atteindre la puissance nécessaire pour détruire l’homme qui avait détruit mon cœur. Deux ans à pratiquer l’Air Treck. Une motivation offerte lors d’une errance solitaire dans les rues Tokyoïtes. Délaissé par la lumière et par l’envie de continuer à vivre, je fus le témoin d’un meurtre. Un homme, ou plutôt une bête s’acharnait corps et âme contre sa proie. Ce qui me heurta le plus, c’était sa longue chevelure qui ruisselait jusqu’à ses pieds où la coque de ses Air Treck brillaient à la lueur du sang. Une image qui me marqua lorsque le visage de son vis-à-vis fut retirer de son crâne d’un simple coup. Je me souviendrais toujours la sensation qui m’a parcouru quand le visage de l’assassin se tourna vers moi, laissant transparaître son masque avant de disparaître dans les ténèbres. J’avais trouver une motivation à subir encore la vie.

        Pendant ces deux ans, je continua mes études au lycée de Suzuran, connu pour sa délinquance prononcé et ses morts réguliers. C’était ici que se trouvait toute la merde de ma génération. Un lieu remplit de haine et de violence, où les faibles ne survivaient pas. Le lieu parfait pour moi. Là-bas, je pu ainsi faire mes études tout en gagnant en force au travers de mes combats journaliers. Pas un jour sans que le sang ne s’écoule, pas un jour sans que le soleil ne se couche sur ma haine qui peu à peu s’échappaient à la venu de cette finalité. J’avais acquis les capacités nécessaire pour détruire cet homme. Plus tard, j’appris que j’étais à peine aussi bon qu’un rang E, mais cela avait suffit pour lui faire passer la tige métallique du porte drapeau à travers le colon et de lui déchirer ses organes par force de gravité.

        Suite à ça, j’arrêta les études. Trop inintéressantes pour moi, j’avais trouver une nouvelle motivation à ma vie. L’Air Treck. Je voulais vivre dans ce ciel que nous regardions souvent avec Taeli. Mais pour ça, il me fallait monter de rang. Un pauvre rang F rêvant du ciel, voilà qui manque cruellement d’originalité, mais qu’importe, le début de ma légende commença.

        Et elle débuta par une part wars contre un autre rang F. Neo, c’était son nom. Je me souviens de cette part wars comme un puceau se souviens de sa première fois. Une expérience qui m’avait fait comprendre que la différence entre le monde des Stormriders et celui de Suzuran n’était pas si différent. Aucune règle, si ce n’est de détruire l’autre pour gagner des galons. Tel fut les maîtres mots durant cette course où j’acheva mon adversaire à la loyal. Ma première course était une cuisante victoire, les trois suivantes me firent comprendre que je n’étais pas encore à la hauteur. Coup bas et piège tordu, je me fis démonter la gueule trois fois de suite avant de comprendre la bonne technique à avoir. Et heureusement pour moi, mes défaites m’avaient fait passer pour un simple facteur d’évolution en plus. Grossière erreur. Gabriel. C’était le nom de ce rang F qui voulu me défier pour avoir sa dernière victoire de rang et passer au niveau supérieur. Il fut la première victime de ce qui marquera le début de ma légende. Durant la course, il avait eu la mauvaise idée de me pousser dans une benne à ordure. Le passé faisant, c’est dans la gueule qu’il se prit la benne à ordure dans laquelle il finit la course. J’avais mon rang E et ma réputation commença à changer. De facteur d’évolution, je passa à tremplin de rang. Une erreur que Valentin, un français en vacance au Japon fit. Il finit comme l’autre dans une poubelle. Ainsi naquît le surnom de Rider éboueur.

        Néanmoins, mon avancé dans les rangs ne fut pas qu’objet de mon seul mérite. À l’époque, une nouvelle team naissait sous la chaste protection d’une église abandonné. Heaven Ghost, dirigé par le rang C qu’on appelait Nero. Cet homme fut mon guide et mon ami durant mon ascension vers les hauteurs. À nous deux, nous fîmes connaître notre bande au Nightmare entier. Ensemble, on avait inscrit nos noms dans l’Histoire même du cauchemars où tous tentaient de trouver un petit coin de paradis. Nous étions presque l’égale des plus grands, mais notre réputation nous attira les foudres du G-Men, nous obligeant à partir à Osaka, loin de la capitale qui fut alors le témoin d’un massacre sans précédent. À l’incendie de Tokyo perpétué par notre team, suivit le massacre de lycéen de Suzuran par un dénommé Agito.

        L’invitation de ce dernier attira quelques personnes seulement, les autres n’étant pas assez fou pour se mesurer à pareil monstre. Dans ces personnes, nous avions celui qui était dit comme le Prince du sang, le renommé Léandre Weltnihil, ainsi que l’over rider Sokar alors dirigeant de la boîte de nuit la plus tendance de Tokyo et le mystérieux « T » dont le nom se perdit dans les méandres des ténèbres et moi alors rang C. Ce combat d’anthologie ne fut pas sans maux, je fus énormément blessé malgré nos attaques contre l’enfant-roi. La finalité de ce combat titanesque fut la destruction de la Gram Scale et l’enfouissement des Sky Regalias.

        Les mois passèrent, les années avec eux, et doucement je faisais mon bonhomme de chemin jusqu’au rang B. Un rang qui fut très mouvementé. Trahison, assassina, meurtre et dévastation. Les Heaven Ghost étaient presque mort, mais nous luttâmes, moi et Nero pour que notre légende ne s’éteigne pas ainsi. Nous avions alors eu l’idée de créé un événement pour les stormrider du Nightmare. Un tournoi de treck où tous les riders pourraient participer dans la joie et la bonne humeur. Mais malgré nos efforts, l’enchaînement des événements tragiques nous poussa après le tournoi à la guerre. Une bataille qui me fit perdre la tête alors que nous étions en combat contre nos ennemis. Ma route s’offrit alors à moi dans la glaciale solitude de ma peine. J’étais devenu le premier et seul rider de la Wing usant du vent du Nord. Un Niflheim rider. Cette découverte ne fut pas sans mal, ma puissance surpassant ma raison, j’étais entrain de tout détruire dans un blizzard monstrueux. Vint alors mon ami qui à contre cœur, me combattit de toutes ses forces. La bataille fini par une confrontation entre nos plus puissants tricks dont naquît une explosion intense. Personne ne retrouva mon corps et Nero atteint par le chagrin, réussi malgré tout à continuer sa vie. Les Heaven Ghost mourraient et mon nom tombait peu à peu dans l’oublie… Mais pas celui du Nightmare.

        Kiochi Noburo. Ce nom il y a quelques années, ne signifiait absolument rien pour personne. Petit bureaucrate, il avait réussi cependant à grimper les échelons en s’alliant à diverses personnes, dont la moralité faisait cruellement défaut. Ensemble, ils ont réussi, mois après mois, à créer dans le cœur des foules une passion que nul n’avait vu depuis des années. Le problème de cette émoi, est qu’il n’était en rien aussi pur qu’ils prétendaient l’être. Le parti « Amaterasu » était né. Prenant son nom à celui d’une divinité locale, le symbolisme du parti et sa popularité n’en fini pas d’augmenter. Les idéaux pour une paix durable et un confort de vie se transformèrent avec les récents évènements. Des meurtres à Shinkuju, des combats avec les forces de l’ordre un peu partout, la destruction d’Osaka et bien d’autres évènements qui permit à ce groupe de devenir la force politique montante du siècle. Une politique anti-rider, que la population grandissait dans la rue avec toujours plus de mécontentement. Et les riders quant à eux, ne faisaient rien pour arranger ça, au contraire, dans leurs petits monde, ils continuaient à se battre sans voir la conséquence de leurs actes. Mais nous voilà le jour des élections et grande première, un parti gagne au premier tour avec plus de 70% des voix. Une première? Malheureusement non. Dans l’histoire nous avons déjà vu ce phénomène se produire, et maintenant, nous voilà face à notre propre déraison. Il faudra dorénavant assumer nos responsabilités et accepter le fait qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus les dieux qu’on a bien voulu croire être, mais des animaux maintenant traqué sans relâche…

        C’était il y a trois ans. À ce moment-là, j’étais à la prison d’état du pays, me payant quelques vacances loin du tumulte des riders et des débats politiques. Durant cette période, le nombre de détenu au sein de la prison n’en finit pas d’augmenter, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus avoir de place pour eux. Renaissait une vieille doctrine, selon laquelle au final, ils n’étaient plus tellement utile à l’humanité de les garder en vie. En plus, il fallait les faire manger, et payer plus de gardes. Une dépense inutile qui occasionna le meurtre des trois quarts des riders incarcérés. Mais la population n’oscilla devant l’annonce d’une pareille méthode. C’était la solution miracle à une sécurité qui leurs manquaient depuis des années. La purge s’en suivit et les riders finirent par jeter leurs trecks. Le Nightmare et l’Air Treck mourrait chaque seconde, jusqu’à ce que plus aucun bruit de moteur ne se fasse entendre au sein de la ville.

        Mais au bout de deux ans, les choses ont changé. Par ma faute, le cauchemars renaissait de ses cendres, par ma faute, le début d’une nouvelle ère commença. Car parmi ces riders enfermés, il y en avait un qui ne devait pas être ici. Sa longue chevelure blanche ne me laissa aucun doute. Je m’approchais sans crainte de ce monstre aujourd’hui en cage. Ce n’est qu’au bout de deux semaines qu’il décida à ouvrir la bouche et à me dire tout ce qui se passait dehors pendant que je me la coulais douce. Il m’expliqua comment maintenant, l’énonciation du mot Air Treck suffisait à te faire abattre sur le champs, mais surtout comment les Rois étaient tous tombés dans une ultime bataille. Tous étaient mort, il ne restait plus que lui, quant aux Regalias, le gouvernement les avaient saisit. Deux jours après qu’il ait parlé, il fut exécuté comme les autres roi de l’ancien monde. Le Nightmare était fini et nul ne semblait s’inquiéter de cela. Trois jours suffirent pour que je prépare son évasion. On recherchait désormais le reconnu Yatano aux cheveux bleus au sein de la ville Tokyoïte, ma tête fut mise à prix.

        Cette rumeur, au lieu d’attirer les foudres des autres riders, fit naître un élan d’espoir en leurs cœurs. Jour après jours, je retrouvais d’anciens compagnons, organisant dans les égouts ou dans des appartements des réunions stratégiques pour changer tout ça. Mais c’est en retrouvant mon ancien ami au sein d’un salon de thé que l’idée naquît. Il me raconta les évènements qui avaient suivi ma disparition, et également l’avènement d’une reine des tunners. Une connaissance proche à moi. Lucy. Malheureusement, les agissements de mon cousin Shikyo avait provoqués la disparition de cette dernière et de la Régalia Axis avec elle. Néanmoins, entouré de nouveaux alliés, je réussis à retrouver sa trace et à la convaincre de venir nous aider. Deux ans après les élections, la purge et la destruction du Nightmare, nous avions un plan pour faire renaître l’idée première de ce monde. Nous l’avons appeler The Nightmare Rebirth. Le jour où nous nous sommes envolé de nos cages, et nous sommes dévoilé à la lumière du jour, entraînant dans notre envol toute la population qui se mit à voler alors, et à comprendre la sensation que nous recherchions tous avec l’Air Treck. À la suite de cette journée mémorable, les mentalités changèrent. Grâce à une utilisation nouvelle d’Axis, nous avions réussi ce dernier coup de bluff. Les manifestations commencèrent et l’opinion publique se révolta contre le gouvernement Amaterasu. Mais Noburo ne se laissa pas emprisonner aussi facilement. Avant de disparaître, il avoua avoir détruit les Regalias et d’en avoir caché les Cœurs à différents endroits hautement sécurisés que seul lui et quelques personnes connaissaient. Il mourra avant de dévoiler quoi que ce soit.

        Malgré tout, nous avions gagner la bataille et l’Air Treck retrouva sa place d’antan et le Nightmare avec lui. Je fus néanmoins interpellé par l’ancien ministre de l’intérieur et père d’un vieil ami, qui me rappela que même si aujourd’hui, les mentalités avaient changer, les choses pouvaient sombrer à nouveau dans la démence si les Stormrider faisaient les mêmes erreurs. Je lui promis alors de veiller sur les stormrider, et aida à ce que les deux mondes retrouvent leurs places au seins de la vie Tokyoïte. Et à cette occasion, une nouvelle vague de rider plein d’espoirs et de promesses s’élancèrent à la conquête du ciel.

        Le début d’une nouvelle ère commence… À vous d’en écrire la suite.

        Pour ma part, je suis devenu prof à Suzuran... Et putain je le vis bien !







        HRP





          Nom du personnage de l'avatar : None
          Talent particulier ? Sais très bien foutre la merde
          Tu aimes les cornichons ? Seulement avec du jambon cru corse
          Code de validation : Validée by Yatano... bah quoi?






          Dernière édition par Yatano le Dim 21 Oct - 22:27, édité 1 fois
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
          Miyako Watanabe

          avatar

          Messages : 321
          Date d'inscription : 06/10/2012

          MessageSujet: Re: Yatano's Wing   Sam 20 Oct - 17:42

          Fiche incomplete, je valide pas.

          _________________
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
           
          Yatano's Wing
          Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
          Page 1 sur 1
           Sujets similaires
          -
          » X wing Revell Easy kit pocket
          » X wing Easy kit pocket revell
          » Wing of War
          » WING GUNDAM 1/100 XXXG-01W
          » Wing Commander [JEU VIDEO]

          Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
          Air Gear Evolution ::  Party Flood Anthem :: Présentations :: Présentations Validées :: Rang A-
          Sauter vers: