AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote!



Partagez | 
 

 Chef, au feminin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seiji Miki

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Chef, au feminin.   Jeu 24 Jan - 7:38






Nom :  Seiji
Prenom :  Miki
Surnom :  Joushi
Sexe :  Feminin
Age : 30 ans
Origine : Japonaise



 






Physique





    Elle laçait ses chaussures à talons autour de ses chevilles fines. Elle pouvait se le permettre, avec ses 1m 60 à tout casser elle était largement capable de se présenter avec dix à quinze centimètres de talons. Ses jambes n'étaient pas vraiment celles à plusieurs millions de dollars de Julia Roberts mais qu'importe, elle avait l'allure. Et le regard avec. Ce n'était pas le physique des mannequins tout court. Il manquait un peu de fesses par là, elle était trop bien en chair par d'autres endroits... Mais Miki est la preuve que le physique ne fait pas tout. Avait-elle du charme ? Certainement pas, ou si on considère que la froideur donne du charme, ça peut se dire. Mais son âme est si glaciale et son cœur si absent que l'enveloppe en pâti et arbore un blanc aussi froid que le verglas sur les routes un lendemain de neige. Elle n'a pas beaucoup de hanches. Les hanches étant principalement faites pour que les femmes puissent enfanter, il va de soit que son destin de femme froide et manipulatrice avait été écrit depuis sa toute première création intratesticulaire. Sa poitrine est pourtant d'une alléchante générosité, un beau 95 C, non pas pour allaiter mais pour appâter et piéger les hommes plus gradés et paradoxalement moins forts qu'elle.






    Mental






       Loin d’être la meilleure copine qu'on puisse avoir, elle a passé sa vie a étudier. Les livres, seule présence qu'elle a connu durant toute son adolescence, elle n'est pas du genre à aller vers les gens pour demander quoi que ce soit. Non seulement elle n'a aucun sens de la sociabilité, mais elle est bien trop fière pour aller d'elle-même vers les gens. Ce genre d'éducation lui permit d'accumuler un intellect et une culture qui bien souvent fait peur. La culture offre une possibilité de penser par sois même, et c'est a partir de là qu'il y a un potentiel danger. Cependant, il lui est arrivé d'avoir des amis, même des meilleurs amis, elle était jeune, certes, mais elle se souviendra toujours des particularités des êtres humains. Créer des règles pour les enfreindre. C'est le jour ou elle jouait innocemment avec un groupe d'enfants, et qu'elle se donnait du mal pour gagner dans les règles, le groupe gagnait en la poussant. Le goût qu'elle ressenti à ce moment là fut tel qu'elle ne l'oubliait jamais, et elle se promit de passer sa vie a lutter contre les gens qui ne respectaient pas les règles posées. Son entêtement inné, doublé d'une exigence hors normes envers elle même, elle ne grandit qu'avec une seule idée en tête, celui de gravir les échelons et d'avoir carte blanche pour punir selon son bon vouloir chaque personne allant à l'encontre de la loi. Et il allait de soit qu'elle emprunterait n'importe quel chemin pour arriver à ses fins. Cependant il ne fallait pas se leurrer, elle est plus fausse que n'importe qu'elle garce cherchant à voler un homme riche à une petite salope blonde. C'est comme ça qu'en grandissant elle se posait de plus en plus de regles, toujours devenir plus forte quel qu'en soit le prix, voila son crédau. Des hommes ? Elle n'en a connu qu'un, et contrairement à la regle qui semble s'etre posée sur la terre entiere, ce n'est pas elle qui a souffert, mais bien lui. Son premier amour n'est pas synonyme de premiers baisers, premiere fois, ni même comme etant sa premiere rencontre avec l'amour, elle la voit comme une premiere experience de la souffrance humaine. Ses capacités a manipuler une chose si abstraite, comme un sentiment, et à le tordre jusqu'à ce que la vie s'en extirpe. Oui, cet homme s'est pendu. Mikki est etrangere à tous sentiment humain, voilà une chose qui l'a rend si particuliere.

       





      Histoire







        “ Pourquoi pensez-vous avoir les competences necessaire pour avoir ce poste ?”
        “Mais mon cher, excusez-moi du peu, mais je l'ai, ce fameux poste.”

        Un homme qui se braque, il n'y avait rien de plus délicieux pour cette femme qui sentait le pouvoir monter en elle, avoir la parole qui blesse avec le sourire le plus polis qu'une femme puisse porter.

        “ Non, Mademoiselle, vous ne l'avez pas tant que je ne vous ai pas jugé assez compétente pour.”

        Un sourire. Le même sourire que sa mere, grande businesswoman, lui avait enseigné. Ne pas montrer de folle joie, ni de grande tristesse, juste un sourire sobre ne dévoilant aucune blancheur de ses dents. Un masque qu'il fallait poser sur son visage pour que jamais personne ne voit ce qui se tramait dans son esprit. Voilà le seul enseignement reelement utile que sa tutrice, bien plus qu'une mere, lui offrit. Ne l'habituant qu'à de grandes tables pour manger, et les bonnes maniere qui vont avec. Mikki choisi avec conviction ce chemin, et puisait toutes les ressources qu'elle put dans l'inexistance totale d'amour maternel. Elle ne filait pas sur le mauvais chemin pour autant, loin de là. Elle brillait dans tout ce qu'elle faisait. Elle brillait mais s'ennuyait extremement vite. C'était selon elle son plus gros defaut, l'ennui. Car quand on reussi tout ce qu'on fait parce qu'on a rien pour nous détourner de nos buts, amour, sorties, amies, téléphone meme..., Il est tres difficile de ne pas atteindre ses objectifs extremement vite. Alors elle se lancait chaque fois un nouveau défit. Peinture, equitation, boxe anglaise, elle reussi meme a jouer du violon, cet instrument si capricieux pour les oreilles lors des débuts, eet si noble lorsqu'on sait comment le choyer. Mais l'ennui revenait, ses buts étaient ainsi vite de pauvre petits trophées ici et là dans sa chambre. L'argent maternel l'aidait énormément, c'est peu dire. Madame faisait partie de ces gens qui pensent qu'avec l'argent tout est faisable, même l'éducation.

        Plus le temps passait, plus elle se rendait compte qu'il lui fallait un objectif professionel. Bien pietre illumination pour les gens banals, une reelle question pour cette adolescente qui entrait dans l'age adulte, qui n'avait jamais eu à s'inquieter de son avenir. Et elle rencontrait un serieux probleme dans ce questionnement. En effet, beaucoup sont perturbés à l'idée de se lancer dans la vie active un jour, ou bien parce qu'ils n'ont juste pas la moindre idée de ce qu'ils voudraient faire de leur dix doigts. Miki, elle, avait un probleme pour ainsi dire...assez peu commun. Il fallait qu'elle arrive à trouver une branche ou elle n'excelerait pas. Ou l'excellence n'était pas possible. Ou il y avait toujours du travail, des choses à faire, à apprendre. Et c'est en regardant un documentaire bête à la télé qu'elle trouvait.

        “Vous allez me dire que je devrais valider vos competences parce que vous avez trouvé votre vocation dans un journal de 20h?”

        Les gens bêtes l'ont toujours exaspérés. Les gens qui ne savent pas lire entre les lignes, qui ne savent pas se tenir droit ou même manger la bouche fermée, jusqu'aux gens qui sont incapable de faire un noeud de cravate correctement. Cette chose si enfantine qu'elle faisait à ses peluches à l'age de onze ans.

        Elle se levait de sa chaise, et s'asseyait sur la table pret de l'homme
        a qui elle parlait, défit sa cravate, et entreprit de la nouer convenablement.

        Entreprenant de grandes études, elle se lancait par la suite dans le concour afin d'entrer dans la police. Concour qu'elle reussit haut la main, chose qui l'exaspéra. Se contentant d'un sous poste, elle prenait cependant son pied en regardant les mechants se faire enfermer. Meme les gens qu'elle sentait innocent, elle jubilait de les voir en cage. La cage, instrument de torture merveilleux. Il n'y avait rien de tel selon elle pour punir un homme, ou meme en faire souffrir un injustement, que de le confronter à ses pensées. C'est le jour ou elle vit sur la table des effets personnels, de droles de chaussures, non. Non ce n'était pas des chaussures en realités, mais des rollers, quoi qu'étrange pour des objets si commun. Le mots Air trecks resonnait pour la premiere fois dans son esprit. Elle fit des recherches, s'informant sur le sujet, se découvrit un attrait particuliers pour ce genre d'objets. Trouvait revoltant ce qu'ils en faisaient, foutre un tel bordel dans une ville, voila encore un point plus qu'exécrable de la race humaine. Toujours vouloir se faire remarquer alors qu'ils n'en valent pas la peine.

        Elle allait voir le propriétaire de ces Air trecks, serrant ses mains sur les barreaux, et l'interrogea. Rangs, regalias, road, pouvoir, ...Gmen.

        Il ne fallut pas longtemps à la jeune rouquine pour demissionner apres avoir malicieusement volé les Airs trecks du jeune séquestré.

        Dix mois plus tard, elle savait rider, l'excellence etait encore au rendez-vous.
        Les echelons des Gmens ne furent que de petits amusements pour elle, jusqu'à ce qu'elle rencontre un personnage relativement interessant, Kaito. Un etre egocentrique et bête a ses yeux, un piege fut tendu, une main fut prise dans le sac. Ni une ni deux, Miki fut assignée au poste qui la faisait saliver depuis des mois, chef des Gmens.

        “Je vois...Et il s'avere juste qu'à la vue de vos diplomes... que vous ayez les conpetences necessaire pour...ce poste..”

         





        HRP





          Nom du personnage de l'avatar : m'en rappelle plus C'est Katherine, du jeu Catherine...
          Talent particulier ? (claquettes, jonglage, ingurgitation de HotDog...) J'aime le hotdog.
          Tu aimes les cornichons ? Owi JAIME CA
          Code de validation : Checké et validé By Soky, melon fuckers!




          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
          Sokar

          avatar

          Messages : 96
          Date d'inscription : 15/10/2012

          MessageSujet: Re: Chef, au feminin.   Jeu 24 Jan - 15:37

          validée ouaaaaaicheuuuh!

          wilkommen en ce bas monde \o/

          _________________
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
           
          Chef, au feminin.
          Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
          Page 1 sur 1
           Sujets similaires
          -
          » [Iron Chef ] Osef Corporation - Hot Fuse
          » réussite examen caporal et caporal chef
          » Le chef de bataillon MONTALEGRE à BEUTHEN
          » Capitaine Maurice Anjot, le chef méconnu des Glières
          » Petit train et chef de gare...

          Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
          Air Gear Evolution ::  Party Flood Anthem :: Présentations :: Présentations Validées :: G-Men-
          Sauter vers: